fbpx

Les polices de caractères sont des représentations visuelles de symboles, de chiffres ou de lettres d’une même famille ou d’un même sous-ensemble (linguistique, alphabétique, etc.). Ainsi, au sein d’une même famille, bien que les caractères soient différents les uns des autres, leurs formes, apparences, auront des traits de similitude dans le tracé, l’épaisseur, la forme, l’angle des courbes, et dans plusieurs autres détails.

Habituellement

Traditionnellement, sur un ordinateur, pour être en mesure de produire des textes ayant différentes formes ou apparences, il faudrait avoir, sur son poste de travail, installées des polices de caractères ou “polices”, tout simplement. Plusieurs viennent par défaut avec le système d’exploitation qui accompagne l’ordinateur, pendant que d’autres s’installent avec certaines des applications que nous lui ajoutons.

Celles qui viennent par défaut sont en assez grand nombre, et leur variété pourra permettre de créer une gamme tout à fait convenable de textes et autres documents. Mais les options ont tendance à s’amenuiser lorsqu’on se retrouve dans le domaine créatif : conceptions graphiques et typographiques, illustrations diverses, mises en places de sites web ou de séquences vidéo, … Voilà autant de domaines où les polices par défaut peuvent vite devenir des défauts.

Pour contourner ces limitations, on peut toujours se rendre sur certains sites proposant des polices inédites, gratuites ou payantes. Suite à l’acquisition de la police, il suffit de l’installer sur son poste pour que de nouvelles options typographiques s’ajoutent à notre arsenal.

Google, bien évidemment!

Si cette méthode est suffisante sur des conceptions classiques, cela peut poser parfois des problèmes dans le Web. Car pour le cas d’un site Web, l’ordinateur n’est pas toujours le nôtre. On loue en général un répertoire, et les marges de manœuvre que l’on a ne sont pas toujours les plus grandes. Sans parler des autres considérations à avoir.

Et c’est là que, comme souvent, Google a sorti un nouveau lapin de son chapeau, en créant tout une nouvelle gamme de polices. Le plus brillant dans l’histoire n’a pas été nécessairement de créer ces polices, mais bien de fournir en même temps, au même endroit, un environnement à partir duquel on pouvait les introduire dans nos compositions. De nos jours, il n’est plus nécessaire d’héberger soi-même ou d’installer dans son site des polices. On y fait juste référence dans notre code source ou dans nos outils, et elles seront appliquées et visualisées.

Installer les Polices Google en Local - Soka Wakata

Google Fonts, sanctuaire Web des polices de caractères les plus tendances du moment!

Oui, mais si la création n’est pas Web?

Google étant aussi devenu une référence en la matière, on se retrouve parfois dans des situations où l’on souhaiterait utiliser ces Google Fonts, mais en dehors d’Internet. Genre sur une carte de visite ou un papier en-tête, pour rester cohérent dans la charte graphique. Google nous permet de récupérer les polices une à une pour les installer. Mais aujourd’hui, nous verrons comment acquérir d’un coup toute la librairie!

La procédure

Il existe sur Internet plusieurs dépôts essayant de regrouper et fournir, en téléchargement direct, l’ensemble des polices Google disponibles. Nous utiliserons l’une d’entre elles pour notre exemple.

Pour installer l’ensemble des polices Google sur votre poste, il faudra donc :

Les polices, regroupées par famille, se retrouveront dans plusieurs dizaines de dossiers. Il est alors possible de copier manuellement chaque police, afin de les installer au besoin. Mais si votre intention est d’avoir à portée de clic toutes les polices disponibles, alors vous pourriez utiliser l’une des techniques présentées pour extraire l’ensemble des polices vers un dossier unique. Ici, les fichiers recherchés seront les fichiers ayant comme extension ttf

L’installation de polices se fait différemment, suivant que vous êtes sous Windows ou Linux. Sous Windows, il suffira de copier les polices désirées vers le dossier C:\Windows\Fonts, tandis que dans la plupart des distributions Linux, on pourra copier les polices dans un dossier nommé .fonts, et situé dans votre dossier personnel.

Soka!