fbpx

Les grandes avancées de la technologie nous font parfois oublier le fait qu’il existe de nombreux avantages à développer en local. Quelques-uns de ces avantages peuvent être :

  • la non dépendance à la puissance ou même la présence de connexion internet;
  • la réduction du nombre de mesures à prendre pour sécuriser ses environnements;
  • la proximité de l’environnement de développement;
  • la possibilité de le faire sur son propre poste ou dans son environnement propre, sans devoir passer par des intermédiaires;
  • et ainsi de suite.

Ces avantages peuvent aussi être exploités dans le cadre d’un développement orienté vers SharePoint. Cela peut être utile dans le cas où on est

  • un étudiant;
  • un professionnel désirant se familiariser à certains concepts;
  • un expérimentateur farouche, désirant tester des approches que les environnements de production ne lui permettraient peut-être pas;
  • Etc.

Et la particularité de cette démarche, c’est qu’il est possible de mettre en place un tel environnement de manière quasi gratuite!

Découvrons comment le faire.

Installer Microsoft SharePoint 2010 sur Microsoft Windows 7

Contexte

Nous allons installer Microsoft SharePoint Foundation 2010 sur un poste de travail. Parmi les produits de la gamme Microsoft SharePoint, les versions Foundation constituent le socle des fonctionnalités offertes par la plateforme. Jusqu’à récemment ces versions étaient offertes gratuitement par Microsoft. Nous allons en profiter, surtout que le but est de construire un environnement de développement, un laboratoire.

En version Foundation, Microsoft a produit SharePoint 2010 et SharePoint 2013. Si vous vous demandez pourquoi en 2020 nous optons encore pour SharePoint Foundation 2010, c’est tout simplement parce que

  • SharePoint Foundation 2010 et 2013 sont gratuits
  • De nombreuses organisations utilisent encore en leur sein des Intranets et autres serveurs propulsés par Microsoft SharePoint 2010 ou inférieur (ah oui oui, vous en seriez surpris)
  • seul SharePoint Foundation 2010 peut être installé sur un poste de travail, sur un ordinateur de type client et non serveur

En effet, pour pouvoir jouir de Microsoft SharePoint Foundation 2013, il faudrait un système d’exploitation serveur du type Microsoft Windows Server 2012+. Notre but étant de déployer un environnement de développement/test/laboratoire en local, il se retrouve disqualifié.

Pré-requis

Pour parvenir à nos fins, nous aurons besoin de :

  • un poste de travail disposant du système d’exploitation Microsoft Windows 7 64bits (oui, le support est terminé. Mais pour un environnement de test, cela ne devrait pas être critique). Ce poste de travail doit satisfaire aux conditions matérielles minimales nécessaires, à savoir
    • CPU : 64bits, 4+ cœurs
    • RAM : 4+ Go
    • HDD : 80+ Go
  • privilèges d’administration sur le poste de travail ciblé. En d’autres termes, il faudrait que vous soyez capables d’installer des applications sur votre poste de travail
  • une connexion à Internet stable
  • un esprit de recherche (car certaines ressources sur Internet risquent nécessiter ces talents)
  • un peu de patience
  • beaucoup de curiosité.

Processus

1. Mettre son système à jour

Vu le temps qui s’est écoulé depuis, il est fort possible que certaines mises à jour corrigeant les soucis de l’époque aient été produites. Les avoir dès le départ dans son poste de travail vous fera du bien.

2. S’assurer d’avoir suffisamment d’espace libre de disponible

3. Télécharger Microsoft SharePoint Foundation 2010

Rien d’extravagant à faire ici. Il suffit de se rendre à l’adresse ci-après et de récupérer le fichier. Si vous pensez avoir besoin de ce fichier ultérieurement, pensez à le conserver soigneusement quelque part, car Microsoft a souvent tendance à changer ses contenus ou faire disparaître ses anciens produits!

https://www.microsoft.com/fr-ca/download/details.aspx?id=24983

4. Extraire l’archive

Bien que le site web officiel de Microsoft annonce la possibilité de déployer SPF 2010 en mode laboratoire sur les postes clients, le processus d’installation normal risque vous causer quelques surprises. À moins de vouloir le constater par vous-même, nous vous invitons à procéder de manière alternative.

Pour cela, il faudra extraire l’archive contenant les fichiers à installer. Il suffit de personnaliser et d’exécuter, en ligne de commandes, les instructions suivantes :

SharePoint_SP2_fr-fr.exe /extract:Lecteur:\Chemin\Complet\Vers\Dossier\Installation\SharePoint

avec

  • SharePoint_SP2_fr-fr.exe : qui représente le nom du fichier téléchargé
  • Lecteur:\Chemin\Complet\Vers\Dossier\Installation\SharePoint : qui représente l’emplacement de votre machine où vous comptez extraire les fichiers. Par exemple D:\SaferPlace\Downloads\SPF2010
  • il n’y a pas d’espace entre /extract: et le chemin de destination!!!

La procédure détaillée est la suivante :

  • ouvrir le dossier de l’ordinateur comportant le fichier téléchargé de SPF2010;
  • maintenir le doigt sur la touche Majuscule (Shift) et cliquer ensuite dans un emplacement vide de la fenêtre;
  • dans le menu contextuel, sélectionner la commande Ouvrir une fenêtre de commandes ici;
  • dans la fenêtre de commandes, personnaliser et exécuter la commande : SharePoint_SP2_fr-fr.exe /extract:D:\SaferPlace\Downloads\SPF2010

Cela aura pour résultats d’extraire des fichiers dans le dossier désigné

5. Installer le FilterPack

Le FilterPack est un ensemble de composants qui vont permettre une meilleure indexation des contenus de votre instance SharePoint pour les recherches qui y seront faites. Ils sont disponibles dans les archives extraites. Pour les installer, il suffit donc de :

  • se rendre dans le dossier où les fichiers ont été extraits à l’étape #04
  • se diriger dans le sous-dossier PrerequesiteInstallerFiles, puis dans FilterPack
  • exécuter le fichier FilterPack.msi (double-clic)
  • suivre les instructions

6. Installer Microsoft Sync Framework

Il s’agit d’une plate-forme de synchronisation de données de Microsoft qui peut être utilisée pour synchroniser des données sur plusieurs magasins de données.

Pour l’installer, il suffit de télécharger la version 64 bits du fichier, et de procéder à son installation.

7. Installer le Client Natif de Microsoft SQL Server

Les environnements comme Microsoft SharePoint sont gourmands en données. Avoir un robuste moteur de base de données et les clients associés n’est donc pas une surprise.

Il faudra télécharger le client natif de Microsoft SQL Server, et l’installer.

8. Installer Windows Identity Foundation

Windows Identity Foundation est une combinaison de fonctionnalités qui favorisent la mise en œuvre d’applications sensibles à ou interagissant avec les identités des entités.

Il est possible de télécharger ce cadre ici.

9. Activer les Services IIS

Tout dépend de ce que vous comptez faire dans votre laboratoire. Si votre seul objectif est de tester SharePoint, alors nous vous invitons à activer les services ci-après, en suivant ce petit processus :

  • Ouvrir la fenêtre des fonctionnalités de Windows
    • Cliquer sur le bouton Démarrer
    • Dans la zone de recherche, saisir optionalfeatures et valider
    • Agrandir la fenêtre pour mieux voir la liste des services
  • Activer les services minimums d’IIS pour une utilisation fluide de SharePoint (les éléments de cette liste doivent être activés/cochés)
    • Services Internet (IIS)
      • Outils d’administration Web
        • Compatibilité avec la gestion IIS 6
          • Compatibilité avec la métabase IIS et la configuration IIS 6
          • Compatibilité avec le service WMI IIS 6
        • Console de gestion
        • Scripts et outils de gestion IIS
      • Services World Wide Web
        • État de santé et diagnostics
          • Journalisation HTTP
          • Journalisation personnalisée
          • Observateur de demandes
          • Outils de journalisation
          • Suivi
        • Fonctionnalités de développement d’applications
          • ASP.NET
          • Extensibilité .NET
          • Extensions ISAPI
          • Filtres ISAPI
        • Fonctionnalités de performance
          • Compression de contenu dynamique
          • Compression de contenu statique
        • Fonctionnalités HTTP communes
          • Contenu statique
          • Document par défaut
          • Erreurs HTTP
          • Exploration de répertoire
        • Sécurité
          • Authentification de base
          • Authentification Digest
          • Authentification Windows
          • Filtrage des demandes
  • Valider et attendre que les modifications prennent effet

10. Ajuster le fichier de configuration de SPF pour permettre l’installation en local

Par défaut, l’installateur de SPF (SharePoint Foundation) 2010 cherche à déployer l’application sur une infrastructure serveur. Si vous essayez de lancer l’installation telle quelle, vous risquez tomber sur une variété de messages d’erreur.

Il nous faut donc ajuster le fichier de configuration de SPF pour permettre l’installation en local. Nous lui rajouterons une instruction pour lui demander d’autoriser le déploiement sur un poste de travail classique.

Pour cela :

  • se rendre dans le dossier où sont extraits les fichiers de SPF;
  • se diriger vers les sous-dossiers Files puis Setup;
  • cliquer-droit sur le fichier config.xml, puis sélectionner modifier dans le menu contextuel;
  • rajouter dans le fichier, juste au-dessus de la dernière balise l’instruction ci-dessous : <Setting Id=”AllowWindowsClientInstall” Value=”True”/>
  • bien faire attention aux doubles quotes. En copiant la ligne ci-dessus, il se pourrait que votre système les change en «  ou en ‘’. Veillez à ce que ce soit bien
  • sauvegarder et fermer le fichier.
<Setting Id="AllowWindowsClientInstall" Value="True"/>

11. Installer SPF en mode Autonome (StandAlone)

Le fichier de configuration ayant été ajusté, vous pourrez relancer le processus d’installation.

Pour cela, il suffit de retourner à la racine du dossier où les fichiers ont été extraits, puis d’y lancer le fichier Setup.exe.

Suivant la vitesse de votre système, de son humeur, et de l’alignement des planètes dans le ciel, l’installation devrait se dérouler plus ou moins rapidement.

Au terme de l’installation, la boîte de dialogue va vous proposer d’exécuter l’Assistant de Configuration avant de fermer la fenêtre. De préférence, ne fermez pas la fenêtre avant de procéder à la mise à niveau!

13. Mettre à niveau SQL Server

Nous sommes en 2020+. Il s’en est déroulé des choses depuis. Il pourrait donc être pertinent de procéder à la mise à niveau de SQL Server. Si vous n’avez utilisé que les ressources présentées dans ce tutoriel, alors il vous faudra opter pour Microsoft SQL Server 2008 Express Pack 2.

14. Exécuter l’Assistant de Configuration

Tout est désormais en place. Vous pouvez revenir dans la fenêtre d’installation et cliquer sur le bouton Fermer. Cela va déclencher l’Assistant de Configuration. Rien de dramatique ici. Il suffit de répondre aux questions posées dans chaque écran.

Au terme de l’installation, le navigateur devrait s’ouvrir sur la page d’accueil de votre Site d’équipe. En règle générale, l’adresse du serveur prendra le nom de votre poste de travail. Ainsi, si votre poste de travail se nommait Soka-Wakata, vous devriez retrouver à l’URL http://soka-wakata/SitePages/Accueil.aspx votre page d’accueil.

15. Installer Microsoft SilverLight

Microsoft Silverlight est une sorte d’équivalent à Adobe Flash, dans le clan Microsoft. Il permet d’enrichir l’expérience utilisateur sur certaines applications propulsées par les technologies Microsoft. Il peut donc être pertinent de l’installer. Cela permet notamment de fournir une interface plus conviviale lorsqu’on accède aux autres options des actions du site.

Avant l’installation de SilverLight
Après l’installation de SilverLight

Pour installer Microsoft SilverLight, il suffit de

16. Profiter de son laboratoire

Vous devriez être parvenus à déployer Microsoft SharePoint Foundation 2010 sur votre poste de Travail Windows 7. Vous avez donc désormais la possibilité de vous livrer à vos expériences et vous familiariser avec les concepts, la puissance et la flexibilité de Microsoft SharePoint dans votre coin, puis aller éblouir vos collègues et le monde lorsque vous vous sentirez prêts.

Conclusion

Oui, il est vrai que

  • nous sommes déjà en 2020;
  • ce tutoriel recommande d’utiliser Microsoft SharePoint Foundation 2010 et Microsoft Windows 7, deux produits qui ont marqué leur temps et que l’on serait tenté d’oublier.

Cependant, il ne faudrait pas négliger le fait que

  • au sein de plusieurs entreprises, c’est encore Windows 7 ou SharePoint 2010 qui sont en place;
  • les fonctionnalités et les concepts de base entre SharePoint 2010 et SharePoint Online (et tous ceux qui sont entre eux) sont les mêmes
  • en déployant votre laboratoire sur un ordinateur personnel, vous n’avez pas besoin d’acquérir des licences serveurs
  • vous pouvez effectuer vos développements sans avoir à dépendre d’un Administrateur pour vous accorder des accès ou des privilèges quelconques
  • c’est entièrement gratuit, en considérant que vous avez déjà un ordinateur tournant sur Windows 7.

Au final, construire votre laboratoire ne vous aura coûté que quelques minutes de votre temps

Vous pourrez effectuer des configurations supplémentaires en vous rendant dans l’Administration Centrale de SharePoint (Démarrer > Tous les programmes > Microsoft SharePoint Products > Administration Centrale de SharePoint 2010)

Bonnes expériences!


Ressources

Prenez le soin de conserver soigneusement ces fichiers, si vous envisagez les réutiliser plus tard, car Microsoft change souvent ces liens, ou suspend la disponibilité de ces anciens produits.

Les liens qui suivent sont les ressources nécessaires pour une installation de Microsoft SharePoint Foundation 2010 sur Microsoft Windows 7 64 bits.